Les scientifiques trouvent quand la supergéante rouge Betelgeuse deviendra une supernova

L’étoile supergéante rouge Betelgeuse est plus petite et beaucoup plus proche de la Terre qu’on ne le pensait, selon les astronomes de l’Université nationale australienne, qui ont donné une nouvelle donnée pour savoir quand elle explosera.

Alors qu’elle est normalement l’une des étoiles les plus brillantes du ciel, Bételgeuse a semblé s’atténuer fin 2019 – ce qui, selon les scientifiques, pouvait signifier qu’elle était sur le point d’exploser de manière imminente.

De nouvelles recherches suggèrent que les événements de gradation étaient en fait dus à un nuage de poussière obscurcissant l’étoile depuis la Terre et aux pulsations naturelles de l’étoile, mais donnent également un calendrier pour le moment où elle deviendra supernova.

Image : Bételgeuse s’est soudainement assombrie en 2019. Pic : ESO

Bételgeuse est l’une des plus grandes étoiles visibles à l’œil nu, généralement la dixième étoile la plus brillante du ciel nocturne, occupant la position supérieure gauche dans la constellation d’Orion.

On l’appelle une supergéante rouge car l’étoile est proche de la fin de sa vie, gonflant au fur et à mesure qu’elle brûle les éléments de son noyau avant d’exploser bientôt – dans un délai astronomique – dans une supernova.

Publicité

Cette supernova ne pourra pas nuire à qui que ce soit sur Terre, mais elle serait visible, même pendant la journée, brillant aussi fort qu’une lune à moitié pleine pendant environ un an, selon les scientifiques de l’Université de Californie.

Mais cet événement a peu de chances de se produire de notre vivant, suggèrent les chercheurs australiens dans leur nouvel article, publié dans l’Astrophysical Journal.

Utilisant une modélisation sophistiquée pour connaître la physique à l’origine des pulsations de Bételgeuse, les chercheurs ont effectivement confirmé que des ondes sonores à l’intérieur de l’étoile provoquaient ses pulsations.

Le Dr Meredith Joyce de l’Université nationale australienne a déclaré que l’étoile brûlait encore de l’hélium dans son noyau pour le moment « ce qui signifie qu’elle n’est pas près d’exploser ».

« Nous pourrions envisager environ 100 000 ans avant qu’une explosion se produise », a-t-elle ajouté.

Image : Si la supergéante rouge devenait suprnova, elle serait visible sur Terre même pendant la journée

Son coauteur, le Dr Laszlo Molnar de l’Observatoire Konkoly de Budapest, a expliqué comment l’étude a également révélé la taille de Bételgeuse et sa distance à la Terre.

« La taille physique réelle de Bételgeuse a été un peu un mystère – des études antérieures ont suggéré qu’elle pourrait être plus grande que l’orbite de Jupiter.

« Nos résultats disent que Bételgeuse ne s’étend que jusqu’à deux tiers de cela, avec un rayon de 750 fois le rayon du soleil », a déclaré le Dr Molnar.

« Une fois que nous avions la taille physique de l’étoile, nous avons pu déterminer la distance de la Terre. Nos résultats montrent qu’elle se trouve à seulement 530 années-lumière de nous, soit 25 % plus près que ce que l’on pensait auparavant. »

Malgré cette proximité, l’éventuelle supernova n’aura toujours pas d’impact significatif sur la Terre.

« C’est toujours une très grosse affaire quand une supernova explose. Et ceci est notre candidat le plus proche. Elle nous donne une rare opportunité d’étudier ce qui arrive à des étoiles comme celle-ci avant qu’elles n’explosent », ajoute le Dr Joyce.