L’abus de laxatifs contrôle-t-il le poids corporel ? Une étude comparative des boulimiques purgeant et vomissant

Cette étude examine les apports alimentaires quotidiens et les habitudes alimentaires de 30 patientes boulimiques de poids normal ; 20 vomissaient quotidiennement et 10 purgeaient quotidiennement. L’objectif était de mesurer et de comparer les prises alimentaires et d’examiner la croyance que l’abus de laxatifs est un moyen efficace de contrôler le poids corporel. Les résultats indiquent que les purgeurs contrôlent leur poids par une restriction alimentaire globale, et non par l’action pharmacologique des laxatifs. Les habitudes alimentaires des purgeurs étaient boulimiques, mais pas grossières : l’apport énergétique quotidien moyen étant dans une fourchette normale (2210 +/- 210 kcal/jour). La boulimie des vomisseurs était d’un autre ordre : l’apport énergétique moyen était très important (6025 kcal/jour), presque trois fois supérieur à celui recommandé et significativement plus important (P inférieur à 0,01) que celui consommé par les purgeurs. Il y avait une variation journalière importante (s.d. = 3605) et, à certaines occasions, des quantités énormes ont été enregistrées, jusqu’à 30 000 kcal en une journée. Malgré cela, les vomissements étaient très efficaces pour prévenir la prise de poids, le poids moyen des vomisseurs étant similaire (moyenne = 98 %) au poids moyen de la population appariée (MPMW). En revanche, les purges étaient relativement inefficaces, car malgré des apports énergétiques moindres, tous les purgeurs avaient un poids supérieur (moyenne = 114 %) – et certains nettement supérieur – à leur PMMP. Cette différence entre les deux groupes était significative (P inférieur à 0,01). Les raisons de la persistance de l’abus de laxatifs sont discutées.