Ballade de Harry Moore(Tué à Mims, Floride, la nuit de Noël 1951)

Floride signifie terre de fleurs.
C’était la nuit de Noël
Dans l’état nommé pour les fleurs
Des hommes sont venus portant de la dynamite.

Des hommes sont venus voler à travers les orangeraies
portant la haine au lieu de l’amour,
alors que l’étoile de Bethléem
était dans le ciel au-dessus.

Oh, souvenirs d’un soir de Noël
quand les mages voyageaient de loin
à la recherche d’une humble crèche
guidés par une étoile sainte !

Oh, souvenirs d’un soir de Noël
Quand à Bethléem arriva
« Paix sur la terre, bonne volonté pour les hommes »
Jésus était son nom.

Mais ils ont dû oublier Jésus
En bas en Floride cette nuit-là
Volant à travers les orangeraies
Avec haine et dynamite.

C’était un petit chalet,
Une famille, nom de Moore.
Aux fenêtres des couronnes de houx,
Et une couronne de pin sur la porte.

Noël, 1951,
Les prières familiales étaient dites
Quand le père, la mère, la fille,
et la grand-mère allaient se coucher.

Le père s’appelait Harry Moore.
La N.A.A.C.P.
lui a demandé de mener à bien son travail
Pour que les Noirs soient libres.

C’est ainsi que Harry Moore
(tant il se souciait profondément)
a recherché le droit pour les hommes de vivre
avec la tête haute partout.

À cause de cela, les tueurs blancs,
qui aimaient les noirs « à leur place »,
sont venus voler à travers les orangeraies
en cette nuit de sombre disgrâce.

Ce ne peut être au nom de Jésus,
Sous le plancher de la chambre,
La nuit de Noël, les tueurs
Cachèrent la bombe pour Harry Moore.

Ce ne peut être au nom de Jésus
Les tueurs prirent sa vie,
Mettent sa maison en pièces
Et tuèrent sa fidèle épouse.

Ce ne pouvait être par amour
Ils ont fait cette chose horrible–
Parce que lorsque la bombe a explosé
On n’a entendu aucun coeur chanter.

Et certainement aucun ange n’a crié,
« Paix sur terre, bonne volonté pour les hommes »
Mais autour du monde un écho a lancé
Une question : Quand ? …Quand ? ….Quand ?

Quand les hommes, au nom de la paix
et de la démocratie
, apprendront-ils qu’aucune bombe que l’homme peut fabriquer
n’empêche les hommes d’être libres ?

Il me semble que j’entends Harry Moore.
De la terre, sa voix crie,
Aucune bombe ne peut tuer les rêves que je porte–
Parce que la liberté ne meurt jamais!

Je ne m’arrêterai pas ! Je ne m’arrêterai pas–
Pour que la liberté ne meure jamais!
Je ne m’arrêterai pas ! Je ne m’arrêterai pas!
La liberté ne meurt jamais!

Alors si vous voyez notre Harry Moore
marcher par une nuit de Noël,
ne courez pas vous cacher, bande de tueurs,
il n’a pas de dynamite.

Dans son coeur il n’y a que de l’amour
pour toute la race humaine,
et tout ce qu’il veut c’est que chaque homme
ait sa place légitime.

Et voici ce qu’il dit, notre Harry Moore,
Alors que de la tombe il crie :
Aucune bombe ne peut tuer les rêves que je porte
Parce que la liberté ne meurt jamais !

La liberté ne meurt jamais, je le dis !
La liberté ne meurt jamais !