À quel âge les hommes deviennent-ils chauves ?

Autres causes de perte de cheveux

Bien que la calvitie masculine soit sans aucun doute la condition la plus courante, ce n’est pas la seule cause de perte de cheveux. Si vous avez lu sur l’alopécie androgénétique, mais n’êtes pas tout à fait sûr que c’est la raison pour laquelle vous perdez vos cheveux, voici trois autres causes principales de perte de cheveux.

Alopécie areata

L’Académie américaine de dermatologie décrit l’alopécie areata comme un trouble auto-immun où le corps attaque les follicules pileux pour les empêcher de pousser. Dans cette affection, la perte de cheveux se produit par plaques et peut tomber soudainement. Les personnes atteintes d’alopécie areata peuvent également connaître une perte totale de cheveux, mais cela est assez rare.

La plupart des personnes atteintes ne présentent cette affection que pendant l’enfance ou l’adolescence. Dans de nombreux cas, leurs cheveux repoussent même sans aucun traitement. Ainsi, à la question « à quel âge les hommes deviennent-ils chauves ? », la réponse est que certains peuvent effectivement commencer à perdre leurs cheveux dès l’enfance, mais ce n’est pas nécessairement permanent.

Contrairement à l’alopécie androgénétique, qui n’affecte que les cheveux du cuir chevelu, l’alopécie areata peut également affecter tous les cheveux de votre corps, des cils et des sourcils à la barbe, aux favoris et même aux poils à l’intérieur du nez et des oreilles.

Stress

Bien que le stress puisse provoquer une légère perte de cheveux, celle-ci commence souvent à se résorber une fois que la source de la tension est gérée. Si vous êtes soumis à un stress considérable, il est possible de souffrir d’une condition appelée effluvium télogène. Le stress peut perturber le cycle de croissance des cheveux et provoquer une chute plus rapide en forçant les follicules pileux à entrer en phase de repos. Il n’y a pas eu de recherche concluante pour savoir si le stress accélère davantage le rythme de la calvitie masculine.

Médicaments

Certains médicaments peuvent également provoquer une perte de cheveux importante et parfois soudaine. Si on vous a prescrit des médicaments contre l’acné qui contiennent de l’isotrétinoïne, le Journal of Cosmetic Dermatology affirme que la perte de cheveux pourrait être un effet secondaire. Gardez à l’esprit que ce phénomène n’est susceptible de se produire que si vous prenez le médicament depuis un certain temps ou à fortes doses. Cependant, si vous soupçonnez qu’un médicament affecte vos cheveux, cela vaut la peine de parler à votre médecin ou à votre dermatologue pour trouver des alternatives.

Selon des études publiées dans la revue Haematologica et le British Journal of Haematology, les antibiotiques peuvent réduire vos niveaux de vitamines du complexe B et d’hémoglobine, ce qui peut provoquer une anémie et empêcher un apport sanguin optimal aux tissus. Il s’agit toutefois d’un problème généralement temporaire, et toute perte de cheveux consécutive à la prise d’antibiotiques devrait cesser dès que vous arrêterez de les prendre.

Une étude publiée dans la revue Dermatologic Clinics a rapporté que les anticoagulants et les médicaments qui régulent votre tension artérielle peuvent également provoquer une perte de cheveux. Parmi les autres médicaments qui peuvent induire une alopécie, citons les médicaments de chimiothérapie et certains contraceptifs et antimicrobiens. Les antidépresseurs et les stabilisateurs d’humeur ont également été identifiés comme des médicaments pouvant provoquer une perte de cheveux comme effet secondaire du traitement.

Si vous êtes préoccupé par l’amincissement de vos cheveux, consultez votre médecin au sujet des médicaments sur ordonnance et en vente libre. Vous pourriez trouver que vos inquiétudes sont mises au placard par quelque chose d’aussi simple que de changer vos pilules.